La Danse Orientale et les fusions

C’est une danse féminine envoûtante et sensuelle par ses mouvements doux et sinueux.
La danse orientale est une danse ancestrale originaire du Moyen-Orient et des pays arabes, dansée essentiellement par des femmes, mais aussi, depuis toujours (et de plus en plus) par des hommes, à travers le monde.

Mayodi

En Égypte, trois formes principales de la danse traditionnelle sont associées à la danse orientale :

  • la danse populaire (Sha’abi),
  • la danse classique (Baladi)
  • et la danse de cabaret (Sharqi)

Le baladi est un style populaire des tribus arabes qui s’installèrent dans le nord de l’Égypte. Cependant, ce terme s’est vu attribuer une utilisation distincte pour la danse populaire qui continue à être exercée par les classes travailleuses de l’Égypte urbaine. Le style de danse qui tente plus rigoureusement de retenir les traditions populaires de la campagne ou des tribus est souvent appelée Ghawahzee. Les danseurs Ghawahzee ont aussi été connus pour être au cœur du conflit en Égypte sur la bienséance des danses performées en public.

Le sharqi est basé sur le style baladi mais fut développé par Samia Gamal, Tahia Carioca, Neima Akef et d’autres danseurs dont la célébrité s’établit pendant l’âge d’or de l’industrie du film égyptienne. Ce style vint à être considéré comme le style classique de la danse égyptienne. Ces danseurs furent célèbres non seulement pour leurs rôles dans les films égyptiens, mais aussi pour leurs performances à l’« Opera Casino » ouvert en 1925 par Badia Masabni. Il s’agissait d’un endroit apprécié par les musiciens et choréographes d’influence d’Europe et des États-Unis qui s’engagèrent dans les performances et carrières des danseurs ; beaucoup des développements de l’âge d’or qui y furent conçus peuvent être considérés comme de nouveaux développements de la danse. Les danseurs suivants qui basèrent leurs styles en partie sur la danse de ces artistes sont Sohair Zaki, Fifi Abdou, Nagwa Fouad. Ils devinrent célèbres entre 1960 et 1980 et sont toujours populaires aujourd’hui. Quelques-uns de ces danseurs furent les premiers à choréographier et pratiquer des danses avec un « orchestre » complet et une mise en scène, ce qui a eu une grande influence sur ce qui est considéré comme le style « classique ».

Bien que les mouvements à la base du Raqs Sharqi n’aient pas changé, la forme de la danse continue à évoluer. Nelly Mazloum et Mahmoud Reda ont incorporé des éléments du ballet dans leurs danses et leur influence s’est fait sentir chez les danseurs égyptiens modernes.

La technique de cette danse se base sur la dissociation des parties du corps (isolations): ventre, bassin, cage thoracique, bras. Les mouvements se caractérisent par des vibrations, ondulations et jeux de muscles. Accompagnée par la musique elle donne la possibilité au corps de mieux exprimer les sentiments.

Elle peut être accompagnée d’accessoires comme le voile, la melaya, le shamadan, la canne, les ailes d’isis, les bougies et autres accessoires.
Elle est accessible à tous, quelque soit l’âge ou la morphologie.

Sources : Wikipédia – Musiques Rythmes et Danses d’Orient de Khaled Seif

La fusion polynésienne ou danse « Bellynesian »

PHA_6700L’émergence de la danse orientale et de la danse polynésienne, a donné naissance au «Bellynesian»; fusion unique et raffinée de ces deux styles de danses, sensuelles et exotiques.

La fusion Indo-Orientale ou danse « Bellywood »

Née du mélange des danses Oriental et indienne (Bollywood), le Bellywood fait parti tout comme le Bellynesian des récentes fusions.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s